L'été sous la tente

Dec 14, 2019

Que ce soit à vélo, en randonnée pédestre ou en canoë-camping, les campeurs aventuriers prennent la route des vacances avec leurs bagages et leur tente sur le dos. Pour eux, la légèreté est la clé !

« Ils choisissent une tente minimaliste en termes d’espace, en sachant qu’elle sera moins confortable, mais ils sont prêts à faire le sacrifice », explique M. Ouellette. De rares modèles avec des arceaux en carbone, pour une personne, peuvent peser aussi peu que 800 grammes.

Certains campeurs utiliseront même leur bâton de marche ou des branches pour ne pas avoir à transporter les arceaux. Petit poids signifie aussi une toile plus mince (imperméable, mais plus facile à percer) et davantage de moustiquaires (plus de ventilation).

image

Lorsque le poids a moins d’importance, en voyageant à deux et en répartissant les bagages sur quatre épaules, par exemple, la tente gagne en qualité de toile, en imperméabilité et en robustesse au niveau du double-toit et du plancher, puis en qualité en ce qui a trait aux arceaux. À chaque aventurier ses priorités !


Petite et basse, la tente d’expédition se déploie n’importe où, peu importe où son propriétaire s’aventure. S’il campe 12 mois par année, il choisira son abri en conséquence de la température et du poids de la neige.

Le campeur en autonomie pourrait aussi opter pour une tente hamac d’expédition fixée à des arbres pour y dormir suspendu au-dessus du sol. Et pourquoi ne pas dormir simplement par terre dans un sac bivouac ?

Le voyageur en « road trip », quant à lui, pourrait tomber sous le charme d’une tente prenant place sur le toit d’un véhicule utilitaire sport ou d’une camionnette.

Le campeur en herbe ou qui dort occasionnellement sous la tente, lors de festivals, d’une fête familiale ou d’une fin de semaine dans un parc national, souhaitera souvent investir une modeste somme dans l’achat d’une tente.


Peu expérimenté, on peut penser qu’il n’envisagera pas de faire une expédition dans la nature sauvage, qu’il préférera demeurer près de sa voiture et qu’il partira seulement si la température est clémente.

Ne possédant pas l’équipement du parfait campeur, un matelas gonflable, son oreiller préféré, de grosses couvertures et autres équipements volumineux feront probablement partie de ses bagages.


Une tente moins dispendieuse, mais de moins grande qualité, comblera ses besoins, puisqu’il privilégiera de courts séjours et que « sa tente ne sera pas soumise à rude épreuve », indique M. Laflamme.


Ce type de campeur recherchera davantage le confort d’une grande tente de type familial et aura peut-être la piqûre du camping.


3407
15